LA 47 ème ASSEMBLEE GENERALE DE l’AFRAA OUVERTE A BRAZZAVILLE

Publié le par Jean Eudes Ganga Mickemby

 

C’est le Président de la République du Congo, Denis  Sassou Nguesso qui a lancé le lundi 09  novembre 2015 les travaux de la 47ème   Assemblée Générale de l’association des compagnies aériennes d’Afrique. La cérémonie a eu pour cadre la salle de conférence du tout nouveau complexe olympique de Kintélé près de Brazzaville à la sortie nord de la ville.

La réunion de Brazzaville met au centre des débats l’ouverture du ciel africain pour le développement de la navigation aérienne. C’est d’ailleurs ce qui justifie le thème de ces assises à savoir « Ciels ouverts : Croissance par la compétition et la collaboration ».  Les participants, venus de plusieurs pays d’Afrique (responsables de compagnie aériennes et autre personnel du transport aérien) et du monde (constructeur aéronautique comme Boeing), vont travailler pendant deux jours à parvenir à une meilleure collaboration, une sorte de solidarité pour doper le trafic africain qui ne représente que moins de 3 % du trafic mondial. L’Afrique est donc en perte de vitesse par rapport au reste du monde, a reconnu le Docteur Elijah Chingocho, Secrétaire Général de l’AFRAA qui plaide du reste pour la libération totale de l‘espace aérizen d’Afrique. Il a en outre épinglé la baisse des prix. Aussi, la paix , pense-t-il est importante pour faciliter le développement du transport aérien sur le continent grace par exemple au tourisme. De son côté Fatima Beyina Moussa, Présidente en exercice de l’AFRAA et Directrice générale de la société ECair a insisté sur «  la coopération entre les compagnies africaines seule voie pour  créer des synergies et offrir aux passagers de nouvelles solutions pour faciliter leurs voyages ».La Présidente de l’AFRAA a en outre proposé aux participants d’œuvrer pour faire appliquer la décision de Yamoussoukro prise en 1999 qui consacre le principe du libre accès des transporteurs aériens aux liaisons intrafricaines.  Elle a rappelé que « au début de cette année , lors du sommet de l’union africaine , 11 Etats , dont le Congo se sont engagé à faire de la décision de Yamoussokro une réalité dès janvier 2017 ».

Commenter cet article