Le Congo dévoile son potentiel aux investisseurs

Publié le par Jean Eudes Ganga Mickemby

Le Congo dévoile son potentiel  aux investisseurs

Le Président de la République Dénis Sassou Nguesso en ouvrant jeudi dernier au Palais des Congrès de Brazzaville le Forum Investir au Congo Brazzaville a, dans son adresse, situé les participants sur les opportunités qu’offre notre pays. On peut citer parmi ces atouts, les infrastructures qui se modernisent chaque jouir dans le pays, une façade maritime et un réseau de transport qui relie 120 millions de consommateurs de la zone Afrique centrale. En tous cas, le Congo a capitalisé ce forum pour présenter son potentiel dans les domaines de l’agriculture avec des millions d’hectares de terres disponibles pour cela, la pêche maritime et continentale, l’industrie, le tourisme et autres. Le Président de la République a ainsi déclaré dans son discours : « Le Congo fait de l’amélioration de l’environnement des affaires l’une des priorités de sa politique de développement. Le pays est en paix et en sécurité. L’investissement est fortement encouragé à travers de nombreux textes législatifs ».

Les 800 participants au Forum Investir au Congo Brazzaville ont pu être informé de ce que le Congo a déjà donné le ton dans le domaine de l’industrialisation qui se propose de mettre en place des zones économiques spéciales des industries agroalimentaires et touristiques, de services et de matériaux de construction. Le gouvernement a d’ailleurs financé pour 280 milliards de francs Cfa une première zone industrielle une abrite une vingtaine d’industries dont la plupart sont spécialisées dans les matériaux de construction. Le Président de la République est d’ailleurs revenu sur ces arguments.

Attirer les investisseurs au Congo : toute une stratégie gouvernementale

Le Forum Investir au Congo Brazzaville n’est que l’une des composantes de la stratégie nationale dans le domaine de l’investissement. En effet, un organe a été mise en place en 2011 pour la promotion des investissements. Il s’agit de l’API, l’Agence pour la Promotion des Investissements qui s’appui sur le Plan National de Développement (PND) 2012-2016. Celui-ci privilégie l’approche par grappes industrielle ou de services. Ces grappes comprennent notamment les infrastructures, la logistique de transport, l’eau , l’électricité, les réseaux de télécommunication et numériques, l’agriculture et la chaine agroalimentaire, la forêt, la filière du bois le pétrole et les hydrocarbures, les mines, les bâtiments, les services financiers, le tourisme et l’hôtellerie, les bâtiments et matériaux de construction. Dans chaque grappe cité, le Congo a enregistré d’importantes avancées ces dernières années. Nous pouvons ainsi illustrer ces avancées.

Infrastructures

  • Construction et modernisation des aéroports internationaux de Brazzaville, Pointe noire et Ollombo
  • Mise en place du Guichet Unique des Opération Transfrontalières.
  • Modernisation du port en eau profonde de Pointe noire
  • Construction du port minéralier à Pointe noire

Logistique de transport

  • Construction en cours de la route lourde Brazzaville-Pointe noire (la capitale économique)
  • Construction achevé de la route Brazzaville – Gabon par Lékéti (avec port sur la rivière Alima dit port de Lékéti)
  • Réhabilitation de la route Brazzaville- ouesso

Electricité

  • Construction achevée du barrage d’Imboulou (120 Mégawatts)
  • Construction en cours du barrage de Liouesso (19 Mégawatts) au nord du pays pour alimenter les départements de la Sangha et de la Likouala, réputés grands départements agricoles ( cacao, café , bananés, etc) et de l’industrie du bois.
  • Construction achevée de la Centrale Electrique du Congo à Pointe noire (350 Mégawatts).
  • Projet de construire le barrage de Sounda sur la fleuve Kouilou (1200 Mégawatts)

Agriculture

  • Des millions d’hectares de terres arables disponibles
  • Production de cacao, café, pommes de terre , palmiers à huile, etc.

Chaine agroalimentaire

Le jeune société Eco Oil Energie basée à Mokéko (Département de la Sangha au nord du Congo) est le pionnier de la réindustrialisassions agroalimentaire au Congo. Cette société qui a d’ ailleurs exposé ses produits pendant le Forum produit de l’huile de palme, de la margarine, et compte se lancer en plus de cela dans la production des biocarburants.

Du déroulement des travaux du Forum Investir au Congo Brazzaville

Les assises de Brazzaville ont véritablement répondu aux attentes des 800 participants. En effet, trois séances plénières ont été organisées, en plus de cinq ateliers thématiques animés par près de soixante dix intervenants. Ces ateliers thématiques ont porté sur : La Forêt et l’Industrie du bois, le Tourisme et l’hôtellerie, l’Agriculture et l’Agro-industrie, les Mines, les Hydrocarbures, l’innovation et les nouvelles technologies.

La Turquie déjà intéressée !

Il n’ont pas attendus longtemps pour aller dire aux Ministre sde l’Aménagement du Territoire et des Grands Travaux Jean Jacques Bouya leur intérêt pour les opportunités d’investissement qu’offre le Congo. En effet, en marge du Forum de Brazzaville, la délégation des investisseurs turcs a échangé vendredi avec le Ministre congolais. Les Turques sont intéressés notamment par la construction bâtiments et la production des matériaux de construction. Bon vent à eux !

Publié dans Actualité

Commenter cet article