Claudine MUNARI, Candidate à l’élection présidentielle du 20 mars 2016

Publié le par Jean Eudes GANGA MICKEMBY

Claudine MUNARI, Candidate à l’élection présidentielle du 20 mars 2016

Claudine MUNARI est la candidate du MUST, le Mouvement pour l’Unité, la Solidarité et le Travail à la présidentielle du 20 mars 2016. L’annonce a été faite le 14 février à Brazzaville en présence des membres du parti et des responsables des parti membres du FROCAD et de l’IDC, deux plate-forme de l’opposition.

Claudine MUNARI dans son adresse, a donné les raisons de la multitude de candidatures de l’opposition : « …ce choix a décliné comme la faculté donnée à chacun des grands leaders de contrer l’usurpation des voix du peuple partout où nous sommes les plus forts ». Dans les jours à venir, a dit Claudine MUNARI , le MUST soumettra à la signature de tous les candidats déclarés de l’opposition la Charte de l’opposition pour la victoire à l’élection présidentielle.

Parlant de la Constitution promulguée le 6 novembre 2015, la Présidente du MUST a dit qu’elle y voit « un passé raté, un passé qui hypothèque l’avenir. J’y vois une sortie de route ». Pour elle, c’est une Constitution qui a divisé les Congolais. Claudine MUNARI a du reste brossé son agenda au cas où elle serait élue : « Présidente de la République, je proposerai un plan de croissance des dépenses de l’éducation pour atteindre au moins 10% du PIB sur dix ans. J’assume ce choix parce que je suis intimement persuadée que l’investissement dans l’éducation est une épargne ». La Président soutient fermement que « une jeunesse éduquée précède une nation prospère ».

Par ailleurs, Claudine MUNARI qui se présente comme la Mère de la nation compte combattre le chômage et la pauvreté par une meilleure utilisation de l’argent stocké dans les banques. De l’argent qui doit circuler dans la société pour « favoriser le développement et la création de la richesse nationale. L’Etat doit prendre ses responsabilités. Présidente de la République, je prendrai cette responsabilité ».

Le travail alors pour parvenir à ces résultats selon Claudine MUNARI qui est convaincue que « Ne pas travailler durement aujourd’hui c’est se préparer à vivre durement demain ».

Pour mémoire, Claudine MUNARI fut Directrice de cabinet du Président Pascal LISSOUBA. Ancienne membre de l’UPADS, elle créé le Mouvement pour l’Unité, la Solidarité et le Travail au milieu des années 2000. A la faveur d’un gouvernement d’ouverture elle est nommée Ministre du Commerce et des Approvisionnement dans le gouvernement de Denis SASSOU NGUESSO qu’elle quittera en 2015 lors du remaniement du gouvernement qui a précédé le référendum auquel elle s’est opposé et qui à consacré l’adoption d’une nouvelle Constitution qu’elle ne reconnait pas tout autant.

Publié dans Actualité

Commenter cet article