Léon Juste IBOMBO:"Nous allons tout faire pour que les postes et télécommunications jouent un rôle majeur dans notre économie"

Publié le par Jean Eudes GANGA MICKEMBY

Léon Juste IBOMBO:"Nous allons tout faire pour que les postes et télécommunications jouent un rôle majeur dans notre économie"

Nommé Ministre des Postes et Télécommunications dans le nouveau gouvernement, Léon Juste IBOMBO affiche bien d’ambitions. Cette haute personnalité du M2NR dit dans une interview qu’il nous a accordée qu’il n’ira pas en dehors de la vision du Président de la République dans le domaine des postes et des télécommunications qui est , selon lui un secteur de création de main d’œuvre.

Monsieur Léon Juste IBOMBO vous faites votre entrée dans le tout premier gouvernement de la nouvelle République. Une réaction à cela ?

C’est une réaction de gratitude. Il est écrit, il faut rendre à César ce qui est César et à Dieu ce qui est à Dieu. Il est encore dit à tout seigneur tout honneur. Je voudrai d’abord m’acquitter d’un devoir, celui de remercier chaleureusement et exprimer toute ma gratitude à l’endroit de son excellence monsieur le Président de la République Denis Sassou NGUESSO, parce qu’ il a pensé à ma modeste personne pour conduire un département aussi stratégique parce qu’il s’agit des postes et télécommunications. Je voudrai aussi exprimer ma reconnaissance à son excellence monsieur le Premier Ministre parce que c’est lui le Chef du gouvernement et enfin je rends grâce au Seigneur parce que c’est Dieu qui nous donne le souffle de vie. C’est lui qui élève, c’est lui qui a touché le cœur du Président de la République pour que je sois responsabilisé à ces hautes fonctions. Le département qui est le notre disais-je tantôt est un département stratégique. Nous allons tout faire dans le cadre du programme la marche vers le développement (NDLR : La marche vers le développement est le programme de société du Président Denis SASSOU NGUESSO) pour moderniser les postes et Télécommunications et nous allons mettre un accent particulier sur l’établissement de conventions avec les sociétés de télécommunications pour permettre un renfoncement des capacités, qu’il y ait une formation des jeunes . La une vision du Président de la République est bonne. Le numérique et les Télécommunications sont potentiellement des secteurs à forte création de main d’œuvre. Vous comprenez qu’on a besoin de ressources humaines mais des ressources humaines qualifiées. Sans qualification on ne peut pas prétendre à un emploi. Nous allons donc travailler pour faire que les jeunes aient des qualifications qui vont leur permettre d’avoir des emplois.

Le Président de le République place son quinquennat sous le signe de l’économie et l’emploi des jeunes. On sait que le postes et Télécommunications c’est le numérique et on parle aujourd’hui de l’économie du numérique. Quelles sont vos première idées concernant le développement de m’économie du numérique ?

Ecoutez ! Nous n’irons pas en dehors de la vision du Président de la République. Souvenez –vous le 20 mars dernier le candidat Denis SASSOU NGUESSO a été élu sur la base de cette vision qu’est la Marche vers le développement. C’est celui-là le canevas de notre travail. Au niveau de notre département nous allons mettre en musique ce qui est déjà décliné dans la Marche vers le Développement. Nous avons un point qui nous concerne c’est l’économie numérique. Nous allons tout faire pour que les postes et télécommunications jouent un rôle majeur dans notre économie.

Est-ce qu’en termes de formation on peut imaginer qu’il y ait à l’Université un département qui formerait sur l’économie numérique ?

Nous avons l’Université Denis SASSOU NGUESSO à Kintélé qui est un fleuron. Je pense que l’économie numérique serait prise en compte. Cela permettra aux Congolais d’être formés sur les TIC. Par la suite, dans le cadre de la vision du Président et du Premier Ministre nous ferons en sorte qu’il y ait un effet d’ensemble comme la lutte contre le chômage. Nous allons somme toute promouvoir ce secteur pour qu’il soit porteur dans notre économie.

Vous êtes une figure importante du M2NR , un groupement associatif . Peut-on dire que votre nomination est aussi la victoire du M2NR ?

Je pense que nous avons très tôt demandé qu’il y ait l’avènement d’une nouvelle République (NDLR : M2NR signifie Mouvement National pour la Nouvelle République) . Lorsque le peuple congolais s’est prononcé souverainement le 25 octobre 2015 pour l’avènement de cette nouvelle République il fallait trouver le manager de cette nouvelle République et nous avons jeté notre dévolu sur Denis SASSOU NGUESSO parce que c’est lui qui a permis l’avènement de cette nouvelle République. Souvenons-nous qu’il y a eu les consultations présidentielles ! Chacun des Congolais avait apporté sa contribution pour bâtir une nouvelle société. Pour nous M2NR nous croyons que nous avons apporté notre contribution. Il n’y a pas que le M2NR qui a accompagné le Président de la République ! Nous pensons que le Président de la République, en nous responsabilisant, a gratifié le M2NR.

Un mot pour terminer monsieur le Ministre ?

Le mot pour terminer c’est la confiance. Je voudrais que tous les Congolais aient confiance en nos institutions. L’incarnation des institutions d’une nation c’est le Président de la République. Lorsque nous, Congolais invectivons notre Président de la République, nous ne pouvons pas bâtir une société harmonieuse. Nous devons apprendre aussi, le Président l’a dit, à aimer notre pays et à faire confiance au gouvernement et à appuyer celui-ci. Je suis persuadé que la vision du Président de la République est bonne.

Publié dans Actualité

Commenter cet article