Situation dans le Pool : Les élus de ce département invités à communiquer avec leurs mandants.

Publié le par Jean Eudes GANGA MICKEMBY

Cette invite a été formulée en fin de semaine dernière par le bureau du CCAS, le Comité Consultatif d’Appui et de  suivi de la municipalisation  du Pool que préside Isidore MVOUBA, cadre du Parti Congolais du Travail , parti au pouvoir et ancien Ministre d’Etat. L’heure est grave a –t-il dit, communiquer une nécessité.

Isidore MVOUBA a tenu au cours de cette réunion à dire que, contrairement à ce que soutiennent plusieurs langues, il n’y a  pas  de combine entre le Président de la République et Monsieur Frédéric BINSAMOU alias Pasteur NTOUMI, le chef de la rébellion du département du Pool au sud du Congo. Isidore MVOUBA a demandé aux élus do Pool d’aller relayer ce message à leurs mandants  pour, dit-il,  « rétablir la vérité ». La désinformation, constate-t-il, semble prendre le dessus sur la réalité.  Le Président du CCAS a aussi rappelé le travail fait par cette organisation dans le cadre de la recherche des solutions au problème du Pool. Un plan de travail a été élaboré, un compte rendu a été fait au Président de la République qui devrait recevoir les responsables de CCAS prochainement, des dons de vivres ont été aussi faits aux populations, bref.

Une dizaine de personnes ont pris la parole tantôt avec beaucoup de diplomatie, tantôt sans gants pour apprécier l’initiative de CCAS, dire leur disponibilité à aller vers leurs mandants pour assurer cette communication si les moyens financiers et de locomotion (routière ou héliportée pour les zones qui le nécessitent) sont rendus disponibles, ou encore pour dénoncer la mauvaise gestion de cette situation par le gouvernement.

Le phénomène « défaut de face » et « Ntoumisation » de tous les ressortissants du Pool condamnés.

Dans les quartiers périphériques de Brazzaville surtout, ont soutenu des intervenants, a été instauré la directive consistant à traquer par les forces de sécurité toutes les personnes, surtout les jeunes qui présenteraient un « défaut de face », créant ainsi une espèce de peur dans les milieux des jeunes comme dans les quartiers de Nganga Lingolo à la sortie sud de Brazzaville et Cité des 17 à l’ouest de la ville. Une attitude condamnée aussi bien que celle qui consiste à lier tous les ressortissants du Pool au Pasteur Ntoumi. « Tous les Congolais doivent être solidaires avec du Pool comme cela a été le cas envers les victimes du drame de l’explosion d’un dépôt de munition le  4 mars 2012 au nord de  Brazzaville», a souhaité un député, élu du PCT de Brazzaville.

Par ailleurs, certains élus, membre des partis  de la majorité présidentielle,  ont fustigé le fait qu’au sein de cette majorité la résolution de la situation du Pool soit faite affaire des ressortissants du Pool par d’autres membres non ressortissants du Pool.

Isidore MVOUBA, stylo et bloc-notes en main du début à la fin de la réunion, visiblement très studieux dans la prise des notes, a dit en appendice de la réunion que toutes les préoccupations ont été notés et promis qu’elles seront analysées.

 

Jean Eudes GANGA MICKEMBY

Photo Groupe Congo Médias

Légende : Une vue de la salle pendant la réunion.


Publié dans Actualité

Commenter cet article