Plus de 800 femmes ont participé à la course de 5 kilomètres organisée par le MFAC.

Publié le par Jean Eudes GANGA MICKEMBY

Gagner n’était pas le plus  important lors de cette course qui s’est déroulée sous un soleil peu clément le dimanche 26 mars 2017, et qui avait pour point de départ et d’arrivée, l’esplanade du boulevard Alfred RAOUL à Brazzaville. Le plus important était de participer. Le terme de la course a vu se révéler au grand public mademoiselle Melvie MOUNDZONGUELE, inconnue des pistes d’athlétisme, qui  a terminé en tête.

Cette course a été  organisée dans le droit fil de la célébration du mois de la femme. Il s’agit de la première édition de la course pour la parité qui  a pour nom La Congolaise. Avant son coup d’envoi, une cérémonie protocolaire qui a connu deux discours. Celui de Stella Mensa SASSOU NGUESSO, Présidente du Mouvement des Femmes Actives du Congo (MFAC) et celui de Destinée DOUKAGA, Ministre de Jeunesse et de l’Education civique. Dans son speech, Stella Mensa SASSOU NGUESSO a soutenu : « …permettez-moi de rendre un hommage mérité et appuyé à Monsieur le Président de la République, son Excellence Denis SASSOU NGUESSO pour ses efforts en faveur de la parité et du genre dans notre pays. Nous avons au sein du MFAC décidé d’organiser cette course dans le prolongement de la journée de la femme car nous  estimons que les femmes méritent plus d’une journée de reconnaissance de l’ensemble de leurs accomplissements. Nous avons opté pour une activité mobilisatrice et accessible à toutes, la course à pieds ».

De son coté, la Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique a reconnu l’intérêt de cette course : « …le ministère de la jeunesse et de l’éducation civique par ma voix se réjouit de cette initiative et félicite la Présidente du Mouvement des Femmes Actives du Congo et son équipe pour leur détermination et les encourage à poursuivre de telles actions qui sans doute contribuent au développement du pays en général et en particulier de la femme congolaise».

A propos de la Congolaise

PourStella Mensa SASSOU NGUESSO la Congolaise est un événement  qui célèbre la femme et lui rend hommage. « Cette journée consacre la détermination et le courage des femmes de notre pays. La Congolaise est une course militante qui encourage l’équilibre des genres dans notre société en faisant place au potentiel incontesté de la femme », a-t-elle renchéri.

Pour la présidente du MFAC, la Congolaise est la première des courses de ce genre organisée à Brazzaville afin de donner à toutes les femmes un moment de partage, de solidarité et de citoyenneté. Un moment de convivialité, d’unité, d’échange et de fête qui permet à chaque femme qui y participe d’afficher sa liberté.

La course

Très enthousiastes, les femmes ont pris d’assaut le boulevard Alfred RAOUL après le  coup d’envoi donné place esplanade Palais des Congrès – Ministère des Affaires Etrangères. Les coureuses, joyeuses, ont abordé chacune avec sa technique, ses forces et ses faiblessesles cinq milles mètres (5 kilomètres) du parcours dont le point de chute a été le point de départ.

La course a été organisée techniquement par la fédération congolaise d’athlétisme qui a pris les dispositions techniques usuelles pour les courses. A l’arrivée, c’est mademoiselle Melvie MOUNDZONGUELE, étudiante,  inconnue des pistes d’athlétisme, non pratiquante de la discipline qui s’est imposée: « …je ne suis pas sportive. C’est la première fois  que je participe à une course et ce que je réalise aujourd’hui peut me donner des idées de poursuivre dans cette discipline. Je ne me suis pas entrainée. J’ai fais les visites et j’attendais le jour de la course ». Elle empoche ainsi une enveloppe de 500.000 francs.

La deuxième place a quant à elle été occupée par Melcha Grâce BIKOUNKOU qui a reçu une enveloppe de 300.000 francs CFA. Elle devance Guyflore NGUILI qui a terminé sur la troisième marche du podium, et empoché au passage 200.000 francs CFA.

Le rendez vous est donc pris pour la deuxième édition.

Publié dans Actualité

Commenter cet article