TIC : démarrage de l’opération de connexion des ménages congolais à la fibre optique

Publié le par Jean Eudes GANGA

Le ministre des Postes et télécommunications, Léon Juste Ibombo, a lancé, le 17 mai à Brazzaville, la connexion de la fibre optique à plusieurs ménages congolais à l’occasion de la Journée mondiale des télécommunications et des sociétés de l’information, commémorée sur le thème : « L’entreprenariat dans le domaine des TIC au service du progrès social ».

Par ce geste, le gouvernement a engagé la société Congo Télécom à la connexion des ménages à la fibre optique, haut débit. Ces ménages sont désormais connectés, avec un débit de 512 kilo bits moyennant la somme de 35.000 francs CFA. L’installation est gratuite pour les 100 premiers abonnés. Les entreprises publiques ou privées paieront 65.000 francs pour bénéficier d’un méga de débit.

Plusieurs dizaines de foyers sont connectés à la faveur du lancement officiel de l’opération de connexion dans le quartier Plateau de 15 ans. Outre les ménages, les commerces, centres médicaux, cyber-cafés, échoppes et autres milieux d’affaires peuvent également s’y abonner.

Les habitants du quartier Plateau de 15 ans sont les premiers à être desservis et s’en suivront ceux de Bacongo, Ouenzé, Moungali, TalangaÏ, Djiri et autres.

« C’est une révolution. Sans infrastructure de base, il est impossible de moderniser un pays. C’est d’ailleurs la vision du chef de l’Etat qui voudrait mettre en place en premier, les infrastructures de base. Aujourd’hui nous avons visité les ménages connectés, les opérateurs privés et une clinique. C’est une opportunité pour les Congolais de surfer, mais aussi pour les jeunes une occasion de pouvoir créer des start-up », a indiqué le ministre Léon Juste Ibombo.

Les start-up sont des jeunes entreprises innovantes à forts potentiels de croissance qui font souvent l'objet de levées de fonds. On parle également de start-up pour une entreprise en construction qui n'est pas encore lancée sur le marché commercial (ou seulement à titre expérimental). Elle est en phase plus ou moins longue de développement d'un produit, de test d'une idée, de validation d'une technologie ou d'un modèle économique. Le risque d'échec est supérieur à celui des entreprises traditionnelles du fait des petites tailles et du manque de visibilité de ces structures.

Pour l’administrateur général de la société Congo Télécom, M. Akouala, « la connexion à la fibre optique va éclore des jeunes génies créateurs d’emplois. Et, le projet sera soutenu par les efforts internes de l’entreprise et par la troisième phase du projet couverture nationale pour une déserte à plus grande échelle ».

Afin que les TIC se lancent véritablement dans les affaires au bénéfice des entreprises publiques ou privées, a reprécisé l’administrateur général de la société Congo Télécom, l’opérateur attend du ministère du Commerce l’agrément pour l’économie numérique.

Très ultérieurement, cette connexion à la fibre optique sera également déployée dans les ménages des douze départements du Congo. « Les Congolais pourront suivre la télévision à haute définition », a ajouté le ministre Léon Juste Ibombo.

Publié dans Actualité

Commenter cet article